Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Saint-Cyr-la-Rivière, vite 2020

De la famille de"Tignonville à Grandbois".

Au XIVème siècle, la famille de Tignonville sont les seigneurs de Saint-Cyr la Rivière.

C'est un petit village dans le Loiret situé à 10 kilomètres. D'ailleurs, un de ces seigneurs Lancelot du Monceau de Tignonville et son épouse Marguerite de Selve eurent pour fille Jeanne du Monceau de Tignonville, maîtresse de notre bon roi Henri IV (1553-1610).

  200px-HenriIV

  (Henri IV)

Mais un petit retour en arrière s'impose, nous sommes vers l'an de grâce 1400, Jean 1er du Monceau est le seigneur de Saint-Cyr.

 En 1474, Louis XI (1423-1483)  confirma la légitimité de deux seigneurs de Monceau.200px-Louis XI of France              

   (Louis XI)

Il faut rappeler, les principales alliances de la famille du Monceau "d'Allonville, du Gouffier et de Courtenay".

Le 23 mars 1559, François du Monceau décède. Il était seigneur de Saint-Cyr et de Fontainebleau, lieutenant de la compagnie des cent gentilshommes de la maison du roy et d'Antoinette de Courtenay son épouse. Leur fille Jeanne du Monceau (1540-1564) épousa le 19 octobre 1559 François II d'Allonville.

Il n'ont eu qu'une fille, Gabrielle d'Allonville d'Oysonville, dame du Monceau, de Saint-Cyr, de Fontainebleau qu'elle vendit en partie à Henri IV.

ECU DES MONCEAU ARTENAY 

En 1577, Guy de Rochechouart, (fils de Guillaume de Rochechouart et d'Antoinette de Jaucourt), épouse Gabrielle d'Allonville.

De leur union naitra François Guy 1er de Rochechouart, il décéda le 14 octobre 1652 à Saint-Cyr et inhumé dans la crypte de notre église. Il avait épousé  Antoinette de Beauclerc et eurent un fils Guy II de Rochechouart, décédé pour sa part en 1621 au siège de Saint-Jean d'Angély.

Il conviendra de noter que le blason actuel de notre village à été emprunté aux armoiries de la famille de Sève de Rochechouart, ormis la couronne de marquis.

Claude-Guillaume Testu, marquis de Balincourt et Maréchal de France (1680-1770) propriétraire de la seigneurie de Saint-Cyr jusqu'à son décès en 1770.

Marechal-de-Balincourt.jpg

La même année Marguerite de Vion de Tessancourt de Maisoncelle (décès après 1799), achète la seigneurie. Elle épouse le 6 mars 1755 le marquis Simon Claude de Grassin (1701-1776). Ils ont deux filles, la première possède des échopes dans la ville d'Etampes et Elisabeth Marie de Grassin  (1760-1799).

Elisabeth épouse le 17 juin 1789  Jacques-Pierre-Prothade-Hippolyte comte d'Astorg & comte de Poligny (1759-1828). Elle était la même année “dame des paroisses de Saint-Cyr, d’Arrancourt, Abbéville, et des fiefs de Cottainville, Fontenette, Quincampoix, Boissy la Rivière et autres fiefs".

Pendant la révolution elle fit le choix de ne pas émigrer, en conséquence Madame de Grassin resta en possession du château et du domaine de Saint-Cyr la Rivière ainsi que du moulin de Saint-Cyr jusqu'à sont décès en 1799, elle fût inhumée au château.

Son époux devint maire de Saint-Cyr et épousa en deuxième noce Elisabeth Ducoudray en 1817. Tous les deux sont aussi inhumés avec Madame de Grassin, respectivement en 1828 et 1834.

De son premier mariage naîtra Adèle Félix Françoise d'Astorg (1791-1818). Elle décéda prématurément à 26 ans à Bagnère de Bigore, et épousa le 12 juillet 1813 le comte André Urbain Maxime de Choiseul d'Aillecourt (1782-1854). Il décéda à Paris, et fût lui aussi inhumé dans le caveau du château en 1854.

Le 12 juillet 1816, verra la naissance de Marguerite Marie Maxime Eugénie de Choiseul d'Aillecourt  (1816-1901) à la préfecture de Beauvais. En effet son père était préfet de l'Oise à cette période.

La marquise épouse le 10 mai 1839 le marquis de Quinsonas Adelphe Elisabeth Joseph Octavien de Pourroy de Laubérivière (1813-1891). Il décéda le 30 septembre 1891 à Paris et son épouse décéda aussi dans son domicile Parisien du 7ème arrondissement.

 Copie de faire part décès Marguetite de choiseul 1901

 

(Faire part de décès Marguerite de Choiseul d'Aillecourt 1901)

En 1841, le château est occupé par la famille « de Quinsonas ». Le Marquis, propriétaire, sa femme Eugénie  de Choiseul, leurs fils Maxime et leur fille Emilie. Le personnel de maison, le domestique de chambre Pierre Beauvannier, la nourrice Marie-anne Joly, la cuisinière Denise Chiquet, la bonne d’enfant Dame Diot, la femme de chambre Elisabeth Martin et pour finir le cocher Victor Dupré.  Six personnes pour s’occuper de la famille du marquis, sans compter Marchaudon François Embroise, le garde particulier.

La composition familiale en 1846 reste identique, hormis  le frère du marquis le vicomte Emmanuel de Quinsonnas de passage à Saint-Cyr.

Après 1850, la famille de Quinsonas semble avoir quitté Saint-Cyr la Rivière, pour certainement vivre à Paris.

Néanmoins, il semble certain qu'une vie "sociale" demeure au château. En effet de 1850 à 1900 environ, il ressort des différents recensements la présence de "soeurs enseignantes" au sein d'une école catholique dans les murs du château.

Une autre anecdote, lors de la restauration de l'église menée par l'abbé Charvet vers 1870, le marquis de Quinsonas se serait approprié le monument de François de Rochechouart. 

Après le décès en 1891, d'Adelphe Octavien de Pourroy de Laubérivière de Quinsonas son épouse Eugénie de Choiseul donna à sa fille Marie Emilie Pourroy de Laubérivière de Quinsonas (1841-1929) le château.

Elle épousa le 16 avril 1860 à Paris 7ème arrondissement, Charles-Albert marquis de Costa de Beauregard (1835-1909).

Il décéda à Paris le 15 février 1909 et son épouse se sépara d'une partie du domaine suivant bordereau d'adjudication de  maître Ravacley du 13 septembre 1909 pour un montant de 8000 francs.

234.218 m2 ont ainsi changé de propriétaire pour devenir la propriété de Monsieur Henri Videau et de son épouse Madame Marie Metz. Ceci mit fin à la longue présence de famille  "noble" à Saint-Cyr la Rivière.

 

L'épilogue de l'histoire se situe le 12 avril 1965 avec la création de la :

                                           Sarl "Societe le grand bois de Saint Cyr "

(vite 2020)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article